Trek des Annapurnas: 1ère partie

Trek des Annapurnas: 1ère partie

Premier jour 

Le grand jour est arrivé ! Nous nous levons à 5h30, nous préparons et allons au terminal de bus. Vers 7h30, après une grosse demi-heure de retard, nous voila parties, direction Besi Sahar, village situé à 800 mètres d’altitude.

À peine arrivées, nous nous dirigeons vers le premier check-point afin de faire enregistrer nos permis de trek. Ensuite, nous reprenons un bus pour rejoindre la localité de Bhulbhule. Il est tout à fait possible de faire ce tronçon à pied, mais nous avons lu sur plusieurs blogs que le chemin n’est vraiment pas agréable à cause des nombreux camions qui font voler pas mal de poussière. Du coup, nous jetons nos sacs à dos sur le toit du bus et nous installons comme nous pouvons. Charlène s’assoit à côté du chauffeur et Marion à côté d’une mamie. Cette dernière s’accroche d’ailleurs à la cuisse de Marion durant tout le trajet, en lui lançant de temps à autre un sourire bienveillant. Nous avons par la même occasion un premier aperçu des bus locaux et de l’état des routes… Encore pire qu’en Bolivie !

Le bus nous dépose à Bhulbhule vers 13h et nous décidons de manger dans un des lodges, tout en étudiant notre carte. Le trek débute pour de bon cette fois ! Nous marchons le long du chemin… Ou plutôt de la route. En effet, une monstrueuse route (non pas gigantesque mais moche) a été construite pour mener à bien un grand projet hydroélectrique chinois sur la rivière Marsyangdi. Nous sommes un peu déçues et nous espérons vraiment que la suite du trek ne ressemblera pas à cela. Après une heure de marche, nous nous arrêtons dans le village de Ngadi. Nous décidons de passer la nuit à la Sky High Guesthouse. La famille qui tient le lodge est adorable.

IMG_5157

Nous discutons avec le mari, qui nous explique qu’il n’est pas du tout ravi du projet de barrage. Cela a mené à la construction de la route ; depuis, des camions ne cessent de circuler juste devant chez eux, engendrant beaucoup de poussière et de bruit. En plus, les trekkeurs sont tentés de débuter leur trek plus loin, ce qui est moins bon pour les affaires… Il nous raconte aussi que la stupa du village a été rasée par les bulldozers. L’entreprise a promis de la reconstruire un peu plus loin, mais un an après, toujours rien !

Malgré cela, la petite guesthouse est mignonne. Une petite chèvre grimpe partout, une maman buffle et son bébé broutent l’herbe du jardin et les chants des oiseaux sont bien présents. Nous allons explorer le village de Ngadi, et nous pouvons voir du cannabis pousser comme de la mauvaise herbe, c’est incroyable !

IMG_5147

Nous croisons en route deux jeunes hommes qui étaient avec nous dans le bus ; Benjamin, français, et Laszlo, hongrois. Ils ont fait le trajet Besi Sahar – Bhulbhule à pied, et nous confirment que c’était plutôt chiant. Ils s’installent dans la même guesthouse que nous et nous partageons le repas du soir ensemble. Nous nous mettons d’accord sur l’heure de départ demain, et filons rejoindre nos lits.

2ème jour 

Le lendemain matin à 8h, après un bon petit-déjeuner, nous quittons notre guesthouse et sa sympathique famille. Nous n’avons pas d’étape pré-définie et nous nous arrêterons quand nous serons fatiguées. Le début de la balade n’est pas super agréable à cause de la route, mais très vite, nous rejoignons de petits sentiers. Malgré l’heure matinale, il fait déjà très chaud et nous transpirons à grosses gouttes. Nous traversons de superbes rizières en terrasse, et les paysages sont d’un vert éclatant.

IMG_5166

Nous atteignons le village de Bahundanda en compagnie de Laszlo (Benjamin s’est arrêté pour une pause dans une tea house). Deuxième check-point : nous faisons tamponner nos permis. Le petit village est vraiment joli et la vue est à couper le souffle. Nous décidons nous aussi de faire une petite pause thé en attendant Benjamin. Nous mettons un point d’honneur à bien nous hydrater durant le trek. Les grands-mères dans le village sont magnifiques, leur peau est comme un parchemin avec toutes ces rides. Elles portent aussi de gros piercings au nez et aux oreilles.

IMG_5174

Nous repartons un quart d’heure plus tard et amorçons une bonne descente! Nous longeons la rivière, toujours entourée de ces cultures en terrasse. Quelques heures plus tard, nous arrivons au village de Syange, l’étape où nous avions décidé de nous arrêter. Néanmoins, nous nous sentons bien, et il est encore tôt. En plus, Syange n’est pas très joli et encaissé au fin fond d’une gorge. Nous décidons avec les garçons d’aller jusqu’au prochain village : Jagat. La section Syange – Jagat n’est pas super chouette. Nous sommes obligées d’emprunter la route poussiéreuse qui monte très raide ; ce n’est vraiment pas une partie de plaisir et nous commençons à râler. Heureusement, ce n’est pas trop long et les garçons nous motivent à garder le rythme. Une heure plus tard, nous voilà arrivées à destination.

IMG_5218

Nous trouvons une jolie guesthouse confortable. Nous avons une belle vue de notre chambre, sur la cascade. Marion tombe en extase devant la cuisine du lodge, incroyablement ordonnée. Un bon repas avec les garçons et nous sombrons très vite dans les bras de Morphée !

Bilan 

Départ Ngadi : 890 mètres

Arrivée Jagat : 1340 mètres.

16 kilomètres en 5h30 de marche.

Pour voir toutes les photos du trek c’est ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × cinq =