Trek des Annapurnas: deuxième partie

Trek des Annapurnas: deuxième partie

Troisième jour

Le réveil sonne à 6h45. Nous prenons un solide petit-déjeuner et nous quittons la guesthouse à 8h tapante, sous un beau soleil. La balade commence tranquillement, puisque nous descendons durant dix minutes. Nous savons que nous allons devoir remonter sec à un moment donné. Nous traversons la rivière grâce à un grand pont suspendu métallique qui nous inspire à moitié confiance.

IMG_5261

Et c’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Durant un (trop) long moment, nous montons par un sentier bien caillouteux. Les garçons sont devant et nous les perdons assez vite de vue. Marion comme à son habitude, râle avec le sourire mais ne perd pas le rythme. Quant à Charlène, rien à signaler, tout roule malgré la chaleur. Au fur et à mesure, nous quittons la gorge. Quelques nuages menaçants pointent leur nez, mais rien de bien méchant. Marion aperçoit au loin une maison de thé et demande expressément à Charlène de s’y arrêter pour reprendre des forces. Après deux heures d’effort, un thé au gingembre et une barre de céréales la remettent sur pied. C’est alors que nous croisons Benjamin qui était finalement derrière nous ; notre ami hongrois par contre, est devant. Voyant le ciel se couvrir, nous ne nous attardons pas et reprenons notre marche. Mais l’orage doit avancer plus vite que nous car tout à coup, une énorme drache nous tombe dessus. Nous nous empressons de mettre la veste gore-tex et la raincover sur nos sacs. Au loin, nous pouvons voir le village de Tal.

IMG_5274

Une quinzaine de minutes plus tard, Laszlo vient à notre rencontre. Il nous attendait dans une guesthouse. Nous courons nous y mettre à l’abri et décidons de manger ici en attendant que l’orage passe. Deux heures plus tard (très longue pause), nous repartons. C’est encore très couvert, il fait très humide, mais un népalais nous a assuré qu’il ne devrait plus pleuvoir aujourd’hui. Le petit sentier longe la rivière puis se met à grimper. Nous gravons pas mal d’escaliers et croisons quelques trekkeurs en difficulté. Bizarrement cela motive Marion qui augmente le rythme. Le paysage est vraiment joli et la balade agréable. Il y a de l’eau partout, de puissantes cascades et toujours cette jolie rivière.

IMG_5287

Parfois, nous passons sous de grandes « portes » aux entrées des villages, où des moulins à prières sont disposés. La végétation est toujours très dense bien que nous approchons les 2000 mètres d’altitude. Heureusement, il fait un peu plus frais ! Deux heures plus tard, nous arrivons au village de Dharapani.

Nous décidons de passer la nuit ici. Nous trouvons un joli lodge, le Tashi Delek Lodge, où il y a même de l’eau chaude ! Par contre, l’isolation laisse à désirer et nous sentons déjà l’air froid s’engouffrer dans notre chambre. Nous sortons nos sacs de couchage en prévision. Comme d’habitude, après un excellent repas, nous ne veillons pas tard, et à 20h30 tout le monde au lit !

Bilan 

Jagat : 1300m

Dharapani : 1900m

15 kilomètres parcourus en 5h30

Quatrième jour

Comme à notre habitude, nous partons à 8h. Dix minutes plus tard, nous croisons un check-point qui nous oblige à nous arrêter et à sortir nos permis de trek. La formalité faite, nous repartons tous les quatre. Nous prenons enfin un peu de hauteur et sortons de cette gorge. Nous voyons alors nos premiers sommets enneigés ! Nous nous sentons minuscules à côté mais cela nous motive à avancer. Nous traversons le joli visage de Bagarchap qui nous offre une magnifique vue sur l’Annapurna I (8091 mètres d’altitude).

IMG_5306

Nous continuons à marcher le long de la rivière et amorçons une grosse montée d’une heure pour rejoindre le village de Timang, perché à 2800 mètres d’altitude. Ça monte assez raide mais progressivement. Nous voyons de magnifiques cascades, qui dégagent une puissance hallucinante ! Arrivés à Timang, nous voulons tous la même chose : une petite pause et un thé. Nous en profitons pour faire une belle photo de groupe.

Nous observons également le village. Il est très joli avec toutes ses maisons en pierres, ses chevaux en liberté et ses habitants souriants. Ici, nous nous sentons vraiment au bout du monde, et nous nous demandons comment font ces gens pour vivre ici !

IMG_5324

Nous repartons une petite demi-heure plus tard, toujours accompagnées des garçons. Avec l’altitude, les paysages changent un peu. Nous ne voyons quasiment plus de rizières, mais de jolis champs de blé en terrasse avec pour toile de fond, toujours ces pics enneigés. Nous en prenons plein la vue ! Nous amorçons une bonne descente et à la fin de celle-ci, Charlène commence à sentir quelques ampoules pointer le bout de leur nez. Le reste de la balade se fait entre montées et descentes, toujours sous un temps clément !

Après un dernier gros effort, nous voila arrivées au village de Chame, une assez « grosse » localité où l’on peut trouver une banque (quand elle veut bien ouvrir), une poste et même quelques magasins de trekking. Après avoir posé nos sacs, pris une douche et fait quelques étirements, nous partons explorer Chame, tout en espérant trouver du fromage de yack. Une mission qui sera un échec cuisant. Du coup, nous décidons d’acheter une bière que nous partageons avec Laszlo.

IMG_5361

Nous sommes franchement fatiguées de cette journée et ça commence à tirer dans les mollets ! Donc après un bon repas, comme des petites mamies, nous allons nous coucher vers 20h30.

Bilan

Dharapani : 1900m

Chame : 2710m

14 kilomètres parcours en 5h de marche

Pour voir toutes les photos, c’est toujours sur notre flickr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 20 =